Business

Un nouveau projet de loi perturbe l'avenir de l'économie du divertissement – UtopiaPress

Un nouveau projet de loi perturbe l'avenir de l'économie du divertissement - UtopiaPress


La Californie passe un projet de loi historique pour son économie

1*Xz2hIUEJiAmaYfIEc2zPfg - Un nouveau projet de loi perturbe l'avenir de l'économie du divertissement - UtopiaPress

J'attendais ce moment. Plus de protection des consommateurs pour les travailleurs de l’économie de marché.

UNE gig économie est un système de marché libre dans lequel les postes temporaires sont courants et les organisations contractent avec des travailleurs indépendants pour des contrats à court terme. Dans l'économie indépendante, le «concert» ne concerne plus la musique. Le terme "cabriolet”Est ​​un mot d'argot qui signifie“ un travail pour une période de temps spécifiée ”.

Maintenant, ce n’est plus une rumeur que des entreprises comme Uber ont maltraité ces travailleurs contractuels. Quelque chose devait céder, et il a fallu de nombreuses années pour arriver à ce point en 2019.

Les droits des travailleurs ne devraient pas souffrir en raison de tendances «perturbatrices»

Les législateurs californiens ont adopté le 10 septembre 2019 un projet de loi historique qui menace de modifier la façon dont des entreprises comme Uber et Lyft agissent.

Pourquoi le projet de loi californien est-il si important? Connu comme le projet de loi 5, il faudra que les travailleurs de l’économie de l’économie soient reclassé comme employé au lieu des entrepreneurs.

Les travailleurs de l'économie gigantesque devraient être reconnus comme de vrais employés, bien sûr, ils le devraient. Sinon, ce que le capitalisme devient détériore la classe moyenne avec la montée des travailleurs isolés, des pigistes et des travailleurs avec de multiples «manifestations parallèles».

Le projet de loi a reçu le soutien du gouverneur de Californie, Gavin Newsom, et entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Alors, pourquoi est-ce une si grosse affaire?

Les entreprises utilisant des applications devront être plus justes et plus humaines pour les travailleurs, les contractuels et les intérimaires. Les entreprises utilisant des applications ont essayé de résoudre le problème de l’immunité, mais en vain, et le projet de loi a été adopté par le 29 contre 11 vote.

Qui s'est opposé au projet de loi?

Uber, Lyft et DoorDash se disputent toujours la facture et envisagent de dépenser 90 millions de dollars pour soutenir une initiative de vote qui les rendre exonérés. Uber va encore plus loin et a promis de plaider en faveur de réclamations erronées de la part des chauffeurs. C’est vraiment triste à regarder.

Ces entreprises «perturbatrices» doivent être correctement réglementées, de la même manière que les enquêtes antitrust doivent réglementer BigTech avec davantage d'éthique, de contrôle et de surveillance, tant au niveau fédéral que des États.

Ces nouvelles lois du travail visant à protéger les travailleurs de l’économie gigantesque seront probablement adoptées ailleurs, à mesure que l’on passera à plus de droits de l’homme et à un traitement plus équitable des êtres humains qui subventionnent des entreprises comme Uber jusqu’à présent.

Une alliance de groupes de travailleurs à New York demande une législation similaire. L’État de Washington et l’Oregon n’ont pas récemment adopté un projet de loi de nature similaire à AB 5. Les États-Unis doivent suivre la Californie sur celle-ci, faute de quoi le capitalisme est représenté et reste en danger.

La loi, connue sous le nom de projet de loi d'assemblée 5 (AB5), exigerait que les travailleurs de l'économie gigantesque soient reclassés en tant qu'employés plutôt que sous-traitants.

Les socialistes démocrates adorent ce projet de loi

Dans le climat politique de 2019 à 2020, le projet de loi a reçu un large soutien de la part de candidats démocrates à la présidence, notamment les sénateurs Elizabeth Warren (D-Mass.), Bernie Sanders (I-Vt.) Et Kamala Harris (D-Calif.). comme le maire de South Bend, Pete Buttigieg, maire de l'Indiana.

Alors que Wall Street a peur de certaines des orientations politiques d'Elizabeth Warren. Les électeurs millénaires souhaitent ardemment transformer le capitalisme en une institution plus éthique qui profite à la population et pas uniquement aux élites de la société.

Je pense que la manière dont nous voyons l’économie de l’industrie reflète également l’époque, une époque où la transformation technologique engendre de nouveaux types de domination du capitalisme dans le monde des affaires, qui se traduit par une inégalité croissante des richesses et une désaffection croissante de la classe moyenne par les jeunes. générations.

Photo par Ben Sweet sur Unsplash

L'avenir du capitalisme doit être protégé

C'est donc aussi un sujet lié à l'économie américaine et à l'avenir du capitalisme.

C’est plus important que le destin d’Uber, Lyft, Doordash ou d’autres entreprises basées sur l’économie basée en Californie et basées sur des applications. La transformation numérique doit être humaine!

Pensez-y, non? Le projet de loi californien concerne au moins un million de travailleurs contractuels qui n'ont maintenant aucune protection de base comme l'assurance-chômage et les heures supplémentaires.

Cela fait essentiellement l'objet de discussions depuis un certain temps et pourrait encore faire l'objet d'accords avec ces entreprises. En 2018, la Cour suprême de Californie a statué que les entreprises d'économie de marché ne peuvent pas compter les travailleurs comme des entrepreneurs indépendants plutôt que des employés.

Cette décision judiciaire a ouvert la voie à AB 5 pour que des entreprises comme Uber et DoorDash soient tenues de respecter les lois sur le salaire minimum et les heures supplémentaires, ainsi que de payer l'indemnisation des travailleurs et assurance chômage ainsi que les charges sociales. Ce qui pourrait changer leurs modèles d'affaires.

Fait important, le projet de loi établit de nouvelles règles sur les personnes qui comptent comme employés. Bien sûr, vous êtes un employé si vous aidez une application à gagner de l'argent. Si vous livrez de la nourriture. Si vous contribuez à la commodité de nos déplacements. C’est le seul bon sens.

Silicon Valley a besoin d'un test d'intestin

Le projet de loi a le potentiel de changer le statut d'emploi de plus d'un million de travailleurs à faible salaire en Californie, et pas seulement de faire des concerts dans des entreprises comme Uber, Lyft, DoorDash, Postmates et Instacart.

Les travailleurs au salaire minimum sont les plus vulnérables en termes d’accélération technologique et d’automatisation. Ces personnes ont le plus besoin de protection de la part d’entreprises impitoyables prêtes à faire le nécessaire pour aller de l’avant. Avec tout le respect que je dois à l'innovation des travailleurs de la grande économie, nous ne les appelons plus partie de «l'économie du partage» pour une raison.

AB5 a suscité une vive opposition de la part des entreprises de l’économie de marché, qui pourraient renverser leur modèle commercial traditionnel d’embauche d’entrepreneurs peu coûteux.

Le prix de la perturbation est que vous devez être responsable envers les gens. Certaines estimations suggèrent que les coûts pour ces entreprises augmenteraient de 30% si elles devaient traiter les travailleurs comme des employés. Pour plus de dignité humaine, c’est un prix que nous devrions être prêts à payer.

Suivre un futuriste, inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du blog sur les dernières actualités dans les domaines du commerce et de la technologie

Show More

SupportIvy

SupportIvy.com : Un lieu pour partager le savoir et mieux comprendre le monde. Meilleure plate-forme de support gratuit pour vous, Documentation &Tutoriels par les experts.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close